Avez-vous déjà remarqué des publicités avec une vingtaine de véhicules à vendre, au moins 5 couleurs différentes et assez de texte pour écrire un roman ? Il y en a trop dans tous les médias, tellement que le message ne passe pas. On oublie l’essentiel et notre œil se perd dans le visuel. Le bombardement de textes et de couleurs cause un effet de saturation. Un peu comme une pizza all-dressed où il y a beaucoup de couleurs et d’ingrédients sur toute la surface de la pizza.

Nous ne lisons pas tout ce qui est écrit !

Nous sommes paresseux de nature et il faut que le message soit court pour être efficace. Quelques mots qui « punch » avec une image simple pour un meilleur impact visuel. Le meilleur exemple pour illustrer ce concept de rapidité de lecture serait les super panneaux routiers. S’il y a plus de 7 mots sur le panneau, il sera presque impossible de lire le message, à moins qu’il y ait de la congestion !

Le point focal

Un autre élément à considérer dans une publicité est le point focal. Ce point est l’endroit où notre œil se dirige en premier. Le plus important du message doit nécessairement passer par cette partie du visuel qui est souvent de plus grande dimension ou plus colorée.

Le point focal n’est pas obligatoirement placé au centre de la publicité. Il est même intéressant de la retrouver ailleurs pour plus de dynamisme.

Dans une pizza all-dressed, il y a plein d’éléments partout et aucun point focal. Notre œil se promène donc dans toutes les directions à travers le visuel, sans retenir le message publicitaire.

Mieux vaut donc préparer plusieurs publicités pour plusieurs produits ou services plutôt que d’intégrer tous ces éléments dans un même visuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires